Pyramide de macarons : citron, pain d’épices et pistache.

Nouveaux parfums de macarons :

pistache, citron, pain d’épices !

(Pour rappel j’ai mis la recette des coques à la fin 🙂

pyramide pistache citron pe web

Pour garnir 25 macarons :

PAIN D’EPICES :

  • 100g de pain d’épices
  • 100ml de crème fraiche liquide
  • 35g de sucre
  • 30g de beurre

Mixer ensemble tous les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte homogène ; laisser prendre au frais si besoin avant de garnir.

PISTACHE :

  • 20g de pâte de pistache
  • 70g de sucre glace
  • 100g de beurre ramolli

Fouetter le beurre avec le sucre glace et ajouter la pâte de pistache ; garnir les coques.

CITRON :

  • 40g de jus de citron
  • 2 œufs petits (80g)
  • 70g de sucre
  • 40g de beurre doux
  • 5g de maïzena

Faire chauffer le jus de citron et le beurre jusqu’à ce que le beurre soit entièrement fondu.

Mélanger le sucre, la maïzena et les œufs, fouetter pour faire blanchir le mélange.

Verser le jus de citron/beurre sur les œufs/sucre et remettre sur le feu jusqu’à épaississement, laisser bouillir en remuant pendant 2 minutes.

Laisser refroidir avant de garnir les macarons…

Pour 40 à 50 coques de macarons :

  • 100g de poudre d’amandes + 100g de sucre glace
  • 25 ml d’eau + 100g de sucre semoule
  • 2 fois 40g de blancs d’œuf (environ 3 blancs)
  • 1 pincée de sel
  • Colorant alimentaire

Effectuer toutes les pesées.

Préchauffer le four 160° chaleur tournante.

Tamiser le sucre glace et la poudre d’amandes.

Faire chauffer le sucre et l’eau jusqu’à 118°, ajouter le colorant.

Monter doucement 40g de blancs, quand le sirop de sucre arrive à 110°, monter les blancs à fond.

Quand le sirop a atteint 118°, mettre le batteur à vitesse moyenne et verser petit à petit le sirop sur les blancs puis remonter la vitesse. Quand le mélange est bien ferme, ajouter les 40g de blancs restants à vitesse moyenne, arrêter dès que les blancs sont mélangés.

Mettre la feuille du batteur puis verser le mélange sucre glace – amandes. La préparation doit faire le ruban. Garnir une poche munie d’une douille lisse et dresser sur une plaque garnie de papier sulfurisé.

Enfourner pour 12 minutes en prenant soin de tourner la plaque vers la mi-cuisson.

Publicités

La grosse brioche comme une tropézienne.

Alors la voilà la méga brioche façon tarte tropézienne à trois étages ! Comme je l’ai faite pour les Rois, j’ai ajouté une fève . La tarte tropézienne, c’est de la brioche fourrée à la crème pâtissière, je me suis permis une petite variation : j’ai troqué la pâtissière contre la diplomate !! Explication : la crème diplomate c’est une crème pâtissière dans laquelle on a ajouté de la crème fouettée. Et ça, c’est un pur délice !

brioche tropézienne web

Pour une douzaine de gourmands :

La brioche

  • 160g de lait
  • 2 sachet de levure de boulangerie
  • 500g de farine
  • 3 œufs moyens
  • 100g de beurre mou
  • 1cc de sel
  • 1cs d’eau de fleur d’oranger

Dans la cuve du robot, mettre la levure dans le lait et laisser reposer 5 minutes, cela doit mousser : la levure se réhydrate tranquillement.

Ajouter la farine puis les œufs, le sel, la fleur d’oranger. Pétrir 10 minutes voire un bon quart d’heure, la pâte ne doit plus coller contre les bords. Couvrir d’un torchon propre et laisser monter pendant 1 grosse heure.

Fariner le plan de travail, mettre la pâte dessus et la pétrir à la main pour en chasser l’air. Former une grosse boule, la poser sur une plaque à pâtisserie et laisser lever pendant une demi heure à l’abri des courants d’air. Ce que j’ai fait : j’ai mis ma boule à lever dans un cercle à pâtisserie beurré de 22 cm de diamètre, le tout sur une plaque.

Préchauffer le four à 200° et enfourner la brioche pour environ 20 minutes, comme le brioche prend pas mal de hauteur il faut vérifier la cuisson en y plantant une lame de couteau, si elle ressort bien nette, c’est cuit. Si jamais le haut a tendance à colorer trop alors que la brioche n’est pas assez cuite, la recouvrir d’un papier d’alu.

Laisser refroidir et ôter le cercle.

La crème diplomate

  • 250g de lait
  • 2cs de vanille liquide
  • 30g de maïzena
  • 80g de sucre en poudre
  • 3 jaunes d’œufs
  • 300g de crème fraiche 30% de MG minimum, très froide

Mettre la vanille dans le lait, faire bouillir le lait, laisser tiédir.

Mélanger les jaunes, le sucre et la maïzena en fouettant énergiquement.

Verser le lait sur ce mélange puis remettre sur le feu, remuer jusqu’à épaississement, laisser bouillir en remuant pendant 2 minutes.

Laisser refroidir la crème (la recouvrir au contact de film alimentaire).

Monter la crème fraiche en chantilly, l’incorporer délicatement à la crème pâtissière.

Le montage

Couper la brioche en 3 dans l’épaisseur à l’aide d’un couteau à dents.

Recouvrir la première tranche de crème, mettre la deuxième par-dessus, garnir avec le reste de crème et poser la dernière tranche au dessus.

Un gâteau d’amour !

Je ne suis pas une fan de la Saint Valentin  (pourquoi se limiter à un seul jour d’amour, c’est trop dommage !)  mais voici la recette de ce gâteau d’amour (recette ici pour 40 car il s’agit ici d’un gâteau d’anniversaire 😉

anniv coeurs webPour 40 personnes : Deux moules ronds de 25 cm de diamètre. Le gâteau final fera entre 8 et 10 cm de haut.

Le gâteau au chocolat :

  • 450g de farine
  • 450g de sucre
  • 450 de beurre mou
  • 11 œufs entiers
  • 450g de chocolat noir
  • 1 pincée de levure chimique

Préchauffer le four à 200°

Faire fondre le chocolat et le beurre.

Séparer les blancs des jaunes.

Mélanger les jaunes, le sucre, la farine et la levure.

Y ajouter le beurre et le chocolat fondus.

Monter les blancs en neige, les incorporer délicatement.

Verser la moitié de la pâte dans un moule, l’autre moitié dans l’autre moule. Enfourner pour 40 à (à minutes, les gâteaux sont cuits lorsque l’on plante dedans une lame de couteau et que celle ci ressort propre.

Laisser refroidir et démouler.

La ganache

  • 250g de chocolat noir
  • 100ml de crème fraiche liquide

Hacher le chocolat.

Faire bouillir la crème et la verser sur le chocolat, mélanger pour homogénéiser.

Le montage

  • 400g de pâte à sucre blanche
  • pâte à sucre rouge, rose, violette
  • emporte-pièces
  • un pinceau
  • un verre d’eau
  • une grille
  • du sucre glace
  • de la Maïzena
  • un rouleau en plastique ou silicone

Mettre sur le plan de travail un mélange sucre glace / Maïzena et étaler finement la pâte à sucre (= »PAS ») .

Poser le premier gâteau sur une grille, le tartiner du tiers de la ganache, poser le second gâteau dessus à l’envers (c’est à dire que la partie qui était au fond du moule doit se retrouver tout en haut, c’est la partie la plus plate). Recouvrir l’ensemble du reste de ganache.

Déposer la PAS blanche sur le gâteau et bien la faire adhérer, couper les morceaux qui dépassent à la base du gâteau. Transférer le gâteau sur le plat de service.

Etaler les autres couleurs de PAS et découper des formes à l’emporte pièce. Les coller sur le gâteau recouvert avec de l’eau déposée par le pinceau.

Le gâteau se conserve tel quel plusieurs jours dans un endroit frais et sec, la PAS ne supporte pas le frigo à cause de l’humidité. C’est pour cette raison qu’il ne faut JAMAIS recouvrir de PAS un gâteau où il y a de la crème ou des mousses : les crèmes et les mousses doivent impérativement être conservées au frais.

 

 

Petit gâteau roulé girly confiture et tagadas.

Voici un petit gâteau très fille, très rapide et très simple !

roulés_fraise

Pour le biscuit :

  • 3 œufs
  • 60g de sucre
  • 60g de farine

Préchauffer le four à 190°.

Fouetter les œufs et le sucre au robot jusqu’à ce que le mélange fasse le ruban.

Incorporer la farine avec délicatesse.

Etaler régulièrement sur une plaque garnie de papier cuisson de 40 par 30cm (environ 1 cm d’épaisseur).

Enfourner  pour une dizaine de minutes, surveiller la cuisson, le biscuit est prêt quand il est doré.

Sortir le biscuit le poser sur un linge humide, humidifier le papier puis l’enlever, envelopper le biscuit dans le torchon.

Le sirop:

  • 90g d’eau
  • 50g de sucre en poudre
  • 1 cuillère à soupe de grenadine

Mettre le sucre dans l’eau, porter à ébullition.

Ajouter la grenadine.

La finition :

  • de la confiture rose ou rouge
  • des fraises tagada

Imbiber le biscuit avec le sirop puis le tartiner généreusement de confiture.

Rouler l’ensemble et l’envelopper dans du film alimentaire, mettre au frais une demi heure.

Couper des tranches, les disposer dans un plat à tarte et boucher les trous avec les tagada.